Il était une fois en France T.1 (Nury – Vallée)

9782723455800g.jpgIl était une fois en France un personnage surnommé « le roi de Paris ». Ce personnage emblématique s’appelait Joseph Joanovici. Dans les années 20, ce jeune ferrailleur juif immigre à Paris chez son oncle à la recherche d’un travail. Au fur et à mesure des années, il arrive à occuper une place de plus en plus importante dans la ville jusqu’à devenir l’un des hommes les plus riches de France pendant l’occupation. Mais celui-ci est sous la menace d’un juge qui ne rêve que d’une seule chose : le faire tomber…
C’est le parcours de cet homme hors du commun, aimé par les uns, détesté par les autres, que nous content avec justesse et exactitude Fabien Nury et Sylvain Vallée. L’ambiguïté sur Joseph Joanovici est parfaitement maintenue de sorte que notre attachement pour lui vacille au fur et à mesure du récit. On le prend pour une victime, éprouvant alors de la compassion pour celui-ci pour finir par le détester  au vue des actes qu’il a commis. Un véritable balancement autour de diverses émotions manié à merveille par Fabien Nury. Ce scénariste a également eu l’intelligence de nous relater les faits sans prendre parti pour l’un ou l’autre des protagonistes. Cette justesse dans la narration est à souligner tant le récit nous semble authentique. L’ambiance est très bien rendue également grâce aux traits de Sylvain Vallée. Les décors du Paris d’entre deux guerres sont absolument remarquables. Quant aux différents personnages, ils sont si typés et dessinés en adéquation avec leurs caractères, qu’on se croirait face à eux.

Une entrée en matière réussie donc pour cette série ambitieuse. Raconter l’histoire d’un personnage comme Joseph Joanovici n’était pas chose aisée. Pourtant, ce pari semble sur la bonne voie tant ce tome 1 est splendide par sa narration et son dessin.

Editeur: Glénat (www.glenatbd.com) / Prix: 13 €  / Format: 240 mm x 320 mm / 56 pages Couleurs / Sortie: disponible en librairie

Copyright de la couverture: © Glénat

Les commentaires sont fermés.