• Accueil
  • > Asuka
  • > Crimson Cross – Jusqu’à ce que la mort nous sépare

Crimson Cross – Jusqu’à ce que la mort nous sépare

 287.jpg

Rosine, jeune vierge, découvre, abandonné dans la forêt, le corps d’un homme inerte. Affaiblit et gravement blessé, celui-ci est transporté dans son chalet pour lui prodiguer les premiers soins. A peine arrivé, ces blessures étaient déjà guéries. Rosine se rend alors compte que ce rescapé n’est pas un être comme les autres. En effet, il s’agit de Karl Van Helssing, un vampire ! Rongé par la haine et la vengeance, il poursuit Elliot, un puissant et terrible vampire ! Condamné à le poursuivre et à le combattre jusqu’à l’éternité, Van Helssing devra faire preuve de beaucoup de courage et de force pour l’affronter. Au plus grand plaisir d’Elliot qui s’ennuyait tellement dans les ténèbres de l’éternité. Un peu d’action est donc le bienvenue pour l’un des plus vieux vampires de tout les temps ! Un seinen ténébreux et angoissant ! Dans ce nouveau one-shot de Kyoko Negishi et Sakae Naeda, on découvre le monde terrifiant des vampires dans une atmosphère funèbre et sombre. Seulement, cette découverte se fait de manière difficile et hasardeuse. L’histoire divisé en 3 chapitres (Rosine, Flora, Maria) se révèle peu claire et confuse au grand dam des lecteurs. Pourtant, l’idée «  Que l’éternité peut paraître longue pour des êtres immortels » maintes fois reprises (comme dans Death Note, avec le Shinigami) reste toujours intéressante mais n’est pas subtilement utilisée, donnant au récit aucune consistance et force. Le sentiment de vengeance de Van Helssing ne se sent pas assez de même que la joie qu’Elliot devrait avoir. Le découpage est, lui aussi, hésitant. On se perd à essayer de suivre le récit par cette étonnante et décevante disposition graphique « vampiresque ».

Editeur: Asuka (www.asuka.fr) / Prix: 7,95€ / 127 mm x 182 mm/ 224 pages N&Blc / Sortie: disponible en librairie

Couverture: © 2006 KYOKO NEGISHI / SAKAE MAEDA All rights reserved

Les commentaires sont fermés.