Buck Danny T.52-Porté Disparu (Bergèse)

9782800140179g.jpg Après avoir suivi une formation pour devenir pilote de transport de C-130, Buck Danny et ses coéquipiers sont envoyés en Afghanistan. Alan Jenkis, un agent de la CIA, y est porté disparu lors d’une enquête officieuse sur le trafic d’armes entre l’Iran et l’Afghanistan. Persuadée que le trafic d’armes ne pouvait s’effectuer que par voie aérienne, la CIA avait crée une petite compagnie aérienne, l’American Middle Air Transport, lui permettant d’avoir un contact avec tous les aérodromes du pays et d’avoir l’occasion d’être engagé comme transporteur de ces colis spéciaux. Seulement, lors d’un vol, le Buffalo et son équipage sont portés disparus. Trois semaines, plus tard, Buck Danny et son équipe partent donc à sa rescousse dans l’espoir de le retrouver mort ou vif. Arrivés sous de faux noms à l’aéroport de Qual I Naw, ils sont en charge du transport de frète humanitaire pour desservir certaines villes en proie à la pauvreté et la misère. Une occasion pour eux de faire connaissance avec l’environnement local et la manière particulière dont le gouvernement répartis ses aides humanitaires.

 buck52c02.jpg

Aidés dans leur recherche par un meccano (qui est agent sur place) et un interprète rusé, ils vont mener leur enquête qui les conduira au Buffalo et à un Texan, aux forts accents de Wisky et de Gin, « Emvy », qui travaille pour la Baghis Air System, spécialisée dans le transport import et export. Une société également friant de transport de colis spéciaux… pas forcément légaux. Avec de grosses primes à la clé…. Raison de plus, pour Sonny et les autres, de sympathiser avec ce brave texan pour retrouver les traces de cet agent de la CIA perdu dans les contrées désertiques et montagneuses de l’Afghanistan. Après plus de 3 ans d’absence, le colonel Buck Danny et son équipe sont de retour. Scénarisé depuis 6 albums par Bergèse, Buck Danny se retrouve donc en Afghanistan pour régler une mystérieuse histoire de trafic d’armes.

buck52c002.jpg

Que dire de ce 52ème tome ? Si le dessin de Bergèse reste toujours à hauteur de nos espérances, le scénario lui reste plat et sans relief. La ligne conductrice (le trafic d’armes) reste prévisible et les rebondissements ne sont qu’anecdotiques et ne servent que trop rarement un récit en manque d’originalité et de fraîcheur. On aurait aimé un peu plus d’explications sur la nature de ce trafic d’armes, sur ces destinataires,  les enjeux et desseins de ce commerce illégal et dangereux… 

Editeur: Dupuis (www.dupuis.com) / Prix: 9,20€ / 48 pages Coul. / Sortie: disponible en librairie

© Couverture et Extrait d’une planche: Buck Danny par Bergèse (Francis).  © Dupuis 2008

Les commentaires sont fermés.