Dragon Ball Z – Les Saïyens – 1re partie (Akira Toriyama)

dgz.jpg

Qui n’a jamais entendu parler de Dragon Ball ? Ce manga mythique crée par Akira Toriyama et qui permit au pays francophone de s’intéresser définitivement au manga. De réédition en réédition, on n’en finit plus de relire avec plaisir ce shônen culte. Rééditer sous forme de petit coffret regroupant chaque fois deux volumes et offrant un sens de lecture japonais, Dragon Ball ravit les fans et n’en finit plus de conquérir un lectorat avide de conquêtes, de batailles et d’actions. Mais l’absence de nouveautés autour de la série se faisait cruellement ressentir. Glénat se devait de réagir et de trouver une astuce pour redynamiser leur produit star. Et ils l’ont bien compris puisqu’ils ont achetés à la Shueisha les droits de licence de Dragon Ball Z (Anime comics de la série télé). Attendu depuis plusieurs mois par de nombreux fans, ils ont enfin droit à la nouveauté « Dragon Ball ». Cette nouveauté ne se retrouve pas dans l’histoire de ce premier tome qui est connu de tous, puisque publiée préalablement dans la série mère « Dragon Ball », mais dans la mise en scène des pages et la mise en couleur de celle-ci. Basée sur la série animée la plus longue de Dragon Ball (291 épisodes), ce manga offre un photomontage de chaque épisode de l’animée. Des screenshots et des bulles me direz-vous ! C’est effectivement, un peu comme cela. On aurait pu croire que le récit deviendrait de ce fait, délicat à mettre en place et manquerait de rythme avec ces screenshots mais s’avère, au contraire, dynamique et très agréable à lire. Le seul reproche que nous pouvons faire réside dans la qualité des images. Celles-ci ne sont pas des mieux définies et manque de fait, de profondeur. Mis à part cela, ce premier tome permettra au lecteur d’obtenir une nouvelle vision de cette saga, enrichie de couleurs et de nouvelles couvertures. Nul doute que les fans de la série apprécieront et se régaleront de redécouvrir l’histoire de Songoku et l’apparition de Songohan. Dans ce premier tome, Songoku sera confronté à une dure réalité, il va découvrir ses origines et se rendre compte que ce n’était pas tout à fait ce qu’il espérait. Il rencontrera sur sa route, son frère, Raditz, bien décidé à le faire revenir sur le droit chemin sous peine de l’éliminer…

Editeur: Glénat (www.glenatmanga.com) / Prix: 7,50€ / Format: 130 x 180 mm / 176 pages Couleurs / Sortie: disponible en librairie

Copyright de la couverture: © Glénat

Les commentaires sont fermés.