Archive pour avril 2008

Haute Sécurité T.1 et T.2 Cycle 1 (Gihef – Callede)

Samedi 19 avril 2008

hautesecurite1.jpg

Avec Haute Sécurité, Carrère et Gihef vous invite dans l’enfer du monde carcéral. A travers un homme, Aleks, jeune gardien de prison, qui découvre avec effroi et stupeur ce dur métier. Un monde où la loi du plus fort règne un maître. Où les prisonniers se réunissent en gang et imposent leur vision, leur loi. Et gare à ceux qui ne veulent pas les respecter sous peine de se retrouver hors jeu. Vivre aux côtés de ces criminelles imprévisibles, agressifs et dangereux n’en rend la tâche d’Aleks que plus dure. Surtout qu’il doit également faire face à ses collègues émoussés psychologiquement et à deux doigts d’exploser. Et si cela ne suffisait pas,  deux meurtres viennent de survenir dans cette prison. Avec un indice, un mot : « Rat ». Aussi énigmatique qu’étonnant, ces meurtres suscitent l’interrogation et l’effroi au sein du pénitencier. Au point que le FBI mène l’enquête pour découvrir qui est derrière ces deux crimes odieux… hautesecurite2.jpg

Dans Haute Sécurité, on découvre l’atmosphère terrifiante des prisons mais avec une tel exactitude, une telle justesse qu’on s’y croirait. La tension entre les gardiens et les prisonniers est palpable de même que les relations tendues  avec  les gardiens entre eux. Une véritable guerre psychologique est lancée et malheur à celui qui s’avérera le plus faible. Aidé par des dessins tout en finesse et en réalisme, certaines « gueules » nous donnent des frissons dans le dos et rendent l’histoire d’autant plus passionnante et crédible. Bien ficelé et rondement mené, Haute sécurité, cycle 1, aborde intelligemment le monde carcéral et offre un premier cycle qui se démarque des autres thrillers par son thème et les sujets qu’il aborde.

Editeur: Dupuis (www.dupuis.com) / Prix: 10,40 € /48 pages Coul. / Sortie: disponible en librairie

© Couverture et Extrait d’une planche: Haute sécurité par Gihef et Callède.  © Dupuis 2008

Synop6 T.1 (Skizocrilian Studio)

Dimanche 13 avril 2008

synop6.jpg

Guillaume est un jeune adolescent débordant d’énergie et d’imagination. Passionné de musique, il n’hésite pas à écrire et composer de nouvelles mélodies. Plein de rêve et d’enthousiasme, Guillaume va faire une rencontre qui va à jamais marquer sa vie. Léa, une jeune et belle fille, l’invite dans un bar, où se déroule un Script Battle. Il s’agit d’une bataille opposant deux scénaristes qui doivent inventer une histoire et la continuer de la manière la plus originale et plausible possible. Le meilleur étant jugé à l’applaudimètre. Afin d’éblouir Léa, il n’hésite pas à relever le défi et à entrer sur scène. Seulement, ce que Guillaume ignore, c’est que Léa lui a lancé un piège et qu’il s’y est engouffré …

Synop6 aborde avec intelligence un aspect de l’adolescence qui n’est pas souvent traité dans les mangas. Celui de l’imagination. Non pas l’imagination d’un monde meilleur ou d’un monde dominé par les super-héros et autres dieux. Mais celui de l’écriture. Fabuleux outils pour créer des histoires, et faire rêver le monde entier ! Seulement, le talent n’est pas tout ! Par le biais du script Battle, Guillaume va s’en rendre compte et va devoir suivre des cours pour apprendre comment on structure un récit, on amène une histoire et on tient le lecteur en haleine.

Tout comme ce premier tome, qui reprend de la plus belle des manières, les préceptes que le prof de Guillaume lui a enseigné. Transmettre aux lecteurs leur passion pour l’écriture par l’intermédiaire de Guillaume, était un exercice périlleux mais il s’avère réussi et ce, avec mention par le Schizocrilian Studio. On a hâte de voir comment Guillaume va relever l’affront qu’il a subit lors du Script Battle !

Editeur: Humanoïdes Associés (www.humano.com) / Prix: 5,95€ / 115 x 175 cm/ 192 pages N&Blc/ Sortie: disponible en librairie 

© Couverture: Humanoïdes Associés 

Le Restaurant du Bonheur 1 (Nakanishi Yasuhiro)

Dimanche 13 avril 2008

lerestaurantdubonheur1.jpg

Si vous aimez les bons petits plats, pas de doute, vous devez vous ruez sur ce succulent met qu’est « Le Restaurant du Bonheur ». Grâce à un service quatre étoiles, on se délecte à suivre les petites histoires du restaurant « Doll House ». Par de petits plats façonnés avec amour et passion, Yuko et Kôsuke, procurent à leurs clients : sourire, enthousiasme et passion. La cuisine serait-elle source de bonheur ? Pourrait-elle effacer tous les maux ? Et bien, oui ! Le restaurant « Doll House » est bien le restaurant du bonheur, celui où on ressort transi et littéralement heureux de vivre !  Yuko, la tenancière du restaurant suite à la mort de son mari, s’efforce à mettre les bouchées doubles pour mettre à l’honneur l’héritage du défunt et poursuivre son heure. A l’instar de Kôsuke, qui ne rêve que de réaliser les recettes de son père. Des recettes à la française : raffinées et délicieux. Au détriment de sa mère, qui n’a qu’un seul but, rendre les clients heureux et non transformé son restaurant en un restaurant d’élite. Cette opposition entre ces deux cuisiniers hors pairs donne droit à de divertissantes histoires sous forme de défit culinaire et gastronomique de haut-vol. L’eau à la bouche, le lecteur appréciera la passion de Kôsuke pour la cuisine française et son art à exceller dans la création de plat typiquement français. Divisé en petite histoire bien rythmée et dosée, « le restaurant du bonheur » se révèle un très bon manga et nous ouvre l’appétit pour la suite de cette série prometteuse en 5 tomes. Une bonne surprise !

Editeur: Doki-Doki (www.doki-doki.fr) / Prix: 6,95€ / 127 mm x 180 mm/ 216 pages N&Blc / Sortie: disponible en librairie

© Couverture: Doki-Doki

Les Profs refont l’histoire (Picca – Erroc)

Jeudi 10 avril 2008

profsrefontlhistoire.jpg

Fort de leur succès avec  « Les profs », Picca et Erroc se font plaisir et développent une série parallèle avec les mêmes personnages mais dans un univers totalement différent ! En effet, les profs refont ici l’histoire et cela déménage. On les retrouve tantôt en train d’écrire la légende de Touthéfaktis, défier les connaissances d’un génie dans « Les milles et uns cours » ou bien même donner des cours stratégiques au stratège des stratèges, Napoléon, dans « Waterloo y es-tu ? ». Pour ne citer que quelques exemples d’un ensemble particulièrement jouissif grâce à des gags drôlement bien pensés et efficaces. Après la série éponyme, on pouvait s’attendre à une autre série un ton en dessous mais au contraire, « Les profs refont l’histoire » fait un bien fou tant pour les fans de la série que pour un nouveau lectorat. Redécouvrir les profs enseignés avec autant de passion et d’hargne dans des endroits totalement différents de la traditionnelle classe, permet aux histoires d’être beaucoup plus diversifiées et variées. Aucune lassitude ne s’installe à la lecture de ce tome, au contraire. En faisant revisiter l’histoire par les profs, Picca et Erroc lancent une nouvelle ère pour des profs dont l’avenir s’annonce radieux tant ces auteurs ne semblent pas à court d’idées et de gags.

Editeur: Bamboo (www.bamboo.fr) / Prix: 9,45€ / 48 pages Coul. / Sortie: disponible en librairie 

© Couverture:  © 2008 Bamboo Edition 

1234